Fermeture
du monument le 8 novembre 2018

2015-16 – EPI La manière de Feher

C’est quoi une exposition ?

 

Au cours d’une journée entière passée au château, les élèves de 3ème du collège Paul Eluard à Gennes (49), ont visité le château sous l’angle des métiers de la culture. Ils ont pu interviewer différents personnels du monument mais aussi s’interroger sur ce qu’est une exposition en participant à un projet pluridisciplinaire (Français-anglais-arts plastiques-ODP), « La manière de Feher ».

Le château d’Angers a accueilli d’octobre 2015 à janvier 2016 une exposition sur le photographe Emeric Feher (1904-1966). Au cours de cette journée passée au château, les élèves ont pris part à un atelier les mettant en action dans les salles de cette exposition. L’objectif de cet atelier : comprendre ce qu’est une exposition et comment on en réalise une (travaux en mini-groupe semi-autonomes sur les cartels, le scénario, la scénographie avec l’appui des médiateurs et des enseignants).

Cet atelier a été ensuite remobilisé puisque les élèves furent invités à réaliser eux-mêmes une exposition à partir d’œuvres imposées dans une salle du logis royal du château d’Angers.

Les œuvres à exposer étaient les productions photographiques des lauréats d’un concours photo organisé en écho à l’exposition sur Emeric Feher, et les productions de jeunes de 18-25 ans en situation de handicap ou engagés auprès de l’Association Cultures du Cœur (pour le vivre-ensemble et l’accès à la culture) reçus en ateliers artistiques (sténopé, photographie, bande-dessinée, cinéma d’animation). 

 Les élèves ont dû réfléchir sur un scénario, une manière de présenter ces productions et de les faire dialoguer dans un espace aux cimaises imposées, une scénographie tenant compte des contraintes du lieu et de l’accessibilité PMR. Ils ont rédigé et traduit en anglais les cartels, panneaux de section et ours. 

Cette exposition fut inaugurée au printemps 2016 et montrée pendant un mois aux visiteurs du château d’Angers, dans des conditions réelles et professionnelles. 

Cette action pluridisciplinaire répondait à la problématique « L’espace, l’œuvre et le spectateur » du programme d’arts plastiques et à l’apprentissage général de l’histoire des arts.