Les monstres dans la tapisserie de l'Apocalypse

Visite commentée

Que serait la tapisserie de l'Apocalypse d'Angers sans son dragon à 7 têtes ? Mais il n'est pas tout seul... Prenez garde : un monstre peut en cacher un autre !

arc99_1336.jpg
  • Jeudi 30 mai

    À 10h15

    Durée : 1h15

  • Voir les tarifs d'entrée

  • À partir de 14 ans

  • > Sans réservation à l’avance. Inscription uniquement sur place le jour même à l’accueil du château, dans la limite des places disponibles.
    > Adapté aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes
    > L'accès au monument est réglementé. Prenez vos dispositions avant votre arrivée.

Présentation

Bêtes de la terre et de la mer, dragon à 7 têtes, "sauterelles" apocalyptiques composées de chevaux à tête d'homme et queue de scorpion... La tapisserie de l'Apocalypse nous fait vivre un vrai cauchemar éveillé !

Avec ces êtres hybrides, l'Apocalypse puise en fait son inspiration dans les mythes antiques, de l'hydre à la manticore. Mais sur la tapisserie de Louis Ier d'Anjou tissée à la fin du XIVe siècle et pensée par son commanditaire comme une véritable œuvre de propagande, ces monstres fantastiques sont rejoints par des combattants de chair et d'os, ennemis politiques du duc d'Anjou. 

Le monstre : une figure de l'autre ?